TÉLÉCHARGER LA BIBLE EN TAHITIEN

D’autre part, il est facile de constater combien le dialecte tahitien pénètre — pour l’altérer sinon pour se substituer progressivement à lui — dans tel dialecte voisin, aux Marquises par exemple. En cherchant les traces laissées par la coutume du pii dans le langage tahitien actuel, nous remarquons, avec M. Tahiti étant, politiquement et en superficie, l’île principale des Îles de la Société , elle donne son nom à la langue vernaculaire de tout l’ archipel. Nous pouvons en parler pour avoir vécu de longues années aux îles Sous-le-Vent et à Tahiti et pour avoir fréquenté souvent le groupe des îles Tupuai, nous mêlant intimement à la vie de ces populations. Un journal tahitien, Te Vea Maohi, fut aussi créé qui diffuse le folk-lore ancien et la culture française.

Nom: la bible en tahitien
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 46.96 MBytes

Il n’en rend ces personnages que plus proches, plus. D’autre part, l’enseignement du français — langue véhiculaire et culturelle — a pris une très grande extension à Tahiti et dans nos archipels. Comme la plupart des langues d’Océanie, le tahitien fait pour cette catégorie de termes [ Notes 2 ] une distinction entre le duel et le pluriel, et entre l’inclusif et l’exclusif distinctions que l’on retrouve dans les langues malayo-polynésiennes en général. Courtes histoires bibliques sonores, messages évangéliques et éventuellement musique et chants. Les Polynésiens vont apprendre à lire et écrire à l’aide de la Bible. Dans d’autres langues, l’aspect est aussi important que le temps, voire plus important.

Les variations du vocabulaire tahitien avant et après les contacts européens.

Journal de la Société des océanistestome 4, C’est un bien vaste sujet dont nous nous excusons de ne pouvoir donner que des indications fragmentaires qui pourront servir, cependant, wn un travail plus fouillé. Nous avions d’abord pensé ne traiter que la seconde partie de ce sujet, c’est-à-dire: Bihle donc par une première question: Ce vocabulaire, en premier lieu, n’était pas fixé par une écriture.

L’un d’eux, Metoro Tauaore, les aurait lus sur un mode tagitien, en suivant du doigt une première ligne médiane dont le tracé se poursuivait et se développait régulièrement autour de cette ligne centrale D’autre part, n’est-ce pas le docteur Rollin — pour ne parler que de lui — qui, dans une étude comparée des tatouages cutanés marqui.

la bible en tahitien

Quoiqu’il en soit de ces expériences ou de ces hypothèses, admettons qu’au moment des premiers contacts européens, le vocabulaire tahitien n’était fixé par aucune écriture; que, partant, l’expression de la pensée et des sentiments était uniquement orale; que la tradition était simplement confiée à la mémoire — d’ailleurs extraordinaire — de ce peuple.

Si toute langue vivante, même écrite, s’altère sans cesse, Il subissait, lui aussi, des altérations que les civilisations polynésiennes ou autres, avec lesquelles les Tahitiens étaient en contact, ne pouvaient manquer d’apporter.

bible en tahitien gratuit Télécharger PDF bible en tahitien gratuit

Semblable à la houle du Pacifique qui entame txhitien les tahitieb coraligènes protégeant ces îles, ces contacts intérieurs, d’archipel à archipel, avaient sur la langue un effet d’érosion certain; ils entamaient bibld eux aussi — d’une manière plus ou moins sensible, la pureté de la langue, tendaient à en faire une langue composite, mais de source océanienne, surtout polynésienne. S’il y a peu de racines mélanésiennes dans le dialecte tahitien, par contre combien de mots d’origine malaise, ou autre, déjà à cette époque Il n’est que d’observer aujourd’hui combien certaines consonnes usitées dans les archipels voisins de Tahiti cherchent à s’infiltrer dans le dialecte tahitien.

D’autre part, il est facile de constater combien le dialecte tahitien pénètre — pour l’altérer sinon pour se substituer progressivement à lui — dans tel dialecte voisin, aux Marquises par exemple.

Alors qu’il y a 50 dn, de rares Marquisiens comprenaient le tahitien, rares sont aujourd’hui les Marquisiens qui ne comprennent pas le tahitien, Donc, si la langue tahitienne, dès avant les contacts européens, présentait une assez grande fixité par rapport aux dialectes mélanésiens, par exemple, elle n’échappait pas cependant à une altération dans son propre circuit intérieur.

Mais, mouvant encore, le vocabulaire tahitien l’était de par certaines coutumes en usage bile dans toutes les îles du Pacifique austral. On connaît, en particulier, la coutume très ancienne du Pu, c’est-à-dire des mots tabou. Ahnne — défendait sous les peines les plus sévères de prononcer ou d’appliquer à quelque personne ou à quelque objet que ce fût, un nom appartenant au roi ou aux princes de la famille royale.

la bible en tahitien

Même les syllabes de ce nom devenaient tabou et ne pouvaient plus être employés par le vulgaire. Forcé de s’arrêter la nuit, sur les hauteurs, il avait été saisi par le froid, s’était enrhumé et avait toussé beaucoup vers le matin. Le son de ces deux mots avait plu au chef, à Tu et il les avait, dès lors, adoptés tahitisn son nom.

bible en tahitien gratuit Télécharger PDF bible en tahitien gratuit PDF |

Avant que Tu ne devint Pomare, Tu qui signifie: Que de noms — donnés ainsi à des chefs ou à des membres de la famille royale — altérèrent, dès avant les premiers contacts européens, le vocabulaire tahitien! C’est ainsi que le nom donné à la naissance change au mariage et bien souvent sur les vieux jours. Il change aussi après un événement public ou au cours d’une grande épreuve familiale, d’un accident ou d’un acte symbolique.

  TÉLÉCHARGER BNAT OUDADEN MP3 2012 GRATUITEMENT

Que de vieillards, portent le nom de la maladie qui a emporté tel ou tel de leurs petits enfants, ou de telle manifestation survenue au cours de leur maladie ou de leur mort. Cercueil-de-pirogue; Mme Pleure-le-sein ou M. Pied-de-travers, Mme Convulsions, etc.

la bible en tahitien

En cherchant les traces laissées par tahitie coutume du pii dans le langage tahitien actuel, nous remarquons, avec M. Ahnne encore, qu’à près de ans de distance, le plus grand nombre de mots affectés par cette coutume ont repris leurs acceptions primitives; d’autres ont conservé leurs deux formes; pour un petit nombre, enfin, le pii a fait loi, et la forme primitive est presque complètement oubliée aujourd’hui.

De tout ce qui précède nous devons donc constater que même avant les contacts européens, le langage tahitien s’altérait, soit par une loi naturelle, soit par les coutumes locales elles-mêmes. Le vénérable missionnaire Orsmond, l’homme le plus versé dans la sémantique tahitienne, il y a un siècle, déplorait déjà le désarroi que le pii apportait dans la langue tahitienne.

Dans son désir de conserver la pureté de ce langage, il semble -presque regretter l’abolition de la coutume du mo’a — mo’fl signifie sacré; c’est souvent l’équivalent de tapu, interdit. Et à propos de cette altération, par le pii, il cite le vieux dicton tahitien:. Te taata i hape i te reo ra, e ohure ura to’na io’a! Terâ te auraa o te ohure ura: La traduction littérale de ce dicton, par trop réaliste, peut être remplacée par la suivante un peu plus littéraire: Ahnne, Bulletin des Et.

Après ces quelques brèves indications sur les variations de la langue tahitienne juste avant les contacts européens, essayons de voir maintenant comment cette langue s’est altérée à tzhitien suite de ces contacts eux- mêmes. Période des grands navigateurs. Nous ne pensons pas que les escales à Tahiti de Wallis, ende Bougainville, ende Cook, en et enet de Boenechea et aient altéré d’une manière sensible la langue tahitienne à cette époque.

Il est difficile de s’en rendre bien compte, les relations de ces grands marins sur la langue tahitienne étant fragmentaires et souvent erronées.

Mais il est certain, cependant, que quelques termes — surtout anglais — se soient infiltrés dans le tahitien lors de ces escales, à commencer par les noms eux-mêmes de ces grands capitaines.

Les Tahitiens, qui passaient tout à coup de l’âge de pierre à l’âge de fer en découvrant sur le Dolphin de Wallis des clous en fer dont ils devaient armer tahutien harpons ou leurs javelots, nommèrent les clous: Le roi Amo, mais surtout Tû Pomare Ier demandèrent à Cook de la poudre, paura tahitieen powder, pour triompher plus aisément de leurs rivaux.

Tû monta souvent sur ces manuâ, navires de guerre — men of war. Ce fut dans le pays un bouleversement inouï que cette pirogue sans ej prédite par un prêtre de Raiatea, et prise par beaucoup pour une île flottante. Les marins du Dolphin furent un moment assimilés à des dieux, et les décharges des canons à des éclairs et au tonnerre. Comment’ exprimer toutes ces idées sinon par des périphrases imagées qui s’imposèrent peu à peu dans le langage populaire? Certains animaux débarqués de ces premiers navires furent biible au cochon puaà la seule bête, avec le chien et le rat, connue des Polynésiens.

C’est ainsi que le cheval fut appelé: De toutes les escales des premiers navigateurs, celles de l’Espagnol Boenechea, commandant YAquila, venu deux fois à Tahiti en etmérite peut-être une place à part. Ces derniers restèrent jours à Tautira, avant de se retirer, — leur essai d’évangélisation n’ayant pas réussi.

Faufa’a Tupuna: LA BIBLE TAHITIENNE – Version Française » Te Piha Faufa’a Tupuna

Nous savons d’après le journal de Maximo Rodriguez que les deux padres ne purent s’adonner à l’étude suivie de la langue tahi- tienne à cause des grandes difficultés matérielles et de la maladie qu’ils rencontrèrent. Et nous tajitien pu trouver, non plus, dans ce même journal, riche en aperçus sur les us et coutumes des tahitiens enaucune allusion à leur langue.

On sait cependant que plusieurs membres de l’expédition de Boe- nechea composèrent un premier dictionnaire tajitien, qui, malheureusement, n’a jamais été publié. Signalons ici également une altération de certains noms tahitiens par les premiers navigateurs.

Il n’y a pas si longtemps qu’on disait et écrivait encore: On trouverait ainsi ce démonstratif 0 biible veut dire: Ces deux lettres s’emploient en réponse aux questions:. Quel est ce pays? Qui est ce roi? Eaha tera mau huero?

  TÉLÉCHARGER PFSENSE ISO GRATUIT

Quels sont ces fruits? E vil ce sont des vî, des pommes cythères, et non des Evis Tahjtien que dire de la consonne B que les premiers navigateurs, et surtout les missionnaires, introduisirent dans un dialecte qui ne la connaît absolument pas, croyant évidemment saisir un B au lieu de P. La tahiiten et l’orthographe d’une foule de mots tahitiens en furent ainsi longtemps altérés.

C’est le cas par exemple du mot Tabou Et souvent les Anglais ont saisi et écrit un D à la place de T. Période des missionnaires de la société des missions de Londres C’est certainement pendant cette pa que la langue tahitienne évolua d’une manière très sensible.

Il ne pouvait pas en être autrement car ces 18 missionnaires ou artisans-missionnaires étaient venus à Tahiti avec la ferme intention d’implanter dans cette île et dans les archipels voisins, non seulement la civilisation européenne avec sa science et ses arts, mais surtout le christianisme avec son monument principal, la Bible, à traduire en langue indigène.

Or, ces travaux, surtout la traduction de la Bible, allaient poser à leur esprit de graves problèmes: Mais ce travail ne devait pas être entrepris à la légère et comme au petit bonheur. Nott et quelques- uns de ses collègues eh le monument de cette langue. Dès leur arrivée à Tahiti, en marsles missionnaires commencèrent donc à gible de tahitlen près ce dialecte que les officiers du capitaine Cook avaient présenté en Angleterre comme une langue pauvre, qu’on pouvait acquérir en quelques mois.

Ils s’aperçurent et de sa richesse et de ses difficultés. Pendant les premières années, ces difficultés leur apparurent même insurmontables; elles résidaient dans le grand nombre de sens d’un même mot, suivant son accentuation, dans la perception des sons, surtout des voyelles brèves ou gutturales, te ià, te taàta, dans la façon de multiplier à l’infini le sens d’un radical, cette langue agglutinante éclairant le radical invariable Les difficultés résidaient encore dans tahktien duel, dans les formes si précises de certains pronoms personnels et possessifs Le mercredi 9 avrille journal des missionnaires s’exprime ainsi:.

Dans l’après-midi, nous avons eu notre réunion pour la lecture de notre vocabulaire tahitien-anglais. Il est bon d’observer que ces réu.

Nous avons payé un indigène pour assister à nos réunions afin de préciser la véritable prononciation de chaque mot écrit d’après notre alphabet, et aussi sa signification en anglais, et ses divers sens. Nous sommes maintenant arrivés au bout de l’alphabet et nous avons commencé aujourd’hui à lire ce que nous avons mis par écrit, pour de nouvelles corrections. Il y a aussi plusieurs centaines d’autres noms exprimant les qualités, l’état, les espèces, de l’arbre à pain, des bananiers, des cocotiers, etc.

Il nous apparaît que le langage tahitien a beaucoup induit en erreur les Européens en général. Tous les vocabulaires que nous avons vus sont essentiellement déficients et erronés, non seulement dans l’orthographe et le sens des mots, mais dans tous les principes fondamentaux du langage. On l’a représenté comme une langue particulièrement facile à acquérir; mais nous savons le contraire, par une longue expérience.

S’il s’agit de quelques-uns des événements communs de l’existence, nous accordons qu’un Européen de capacité ordinaire peut se faire comprendre assez rapidement; mais s’il s’agit d’une connaissance du langage qui donne l’instruction, il en est tout autrement!

Henri Nott, un simple maçon qui a traduit la bible en Tahitien

Mais, lorsque nous considérons ceux qui ont une relation avec les objets connus ou en usage parmi les indigènes, alors cette langue est abondante et riche. Les radicaux ne dépassent pas quelques centaines, et cependant, malgré leur petit nombre, ils peuvent, par le secours des préfixes et des affixes, être multipliés aisément jusqu’à 5 ou 6.

Grâce à leur ténacité, les missionnaires arrivèrent peu à peu à être complètement maîtres de la langue tahitienne, à la fixer grammaticalement, à noter ses sons, à mettre en lumière le mystère de sa syntaxe. Pour les aider dans cette tâche et les seconder plus tahitiwn pour la traduction de la Bible, ils s’assurèrent le concours intelligent et dévoué du roi Pomaré II lui-même, auquel ils commencèrent par apprendre à.

Nott enà propos de la traduction de l’Évangile selon saint Jean et des Actes des Apôtres, écrit:. Et maintenant, c’est quand Nott et ses collègues se rendirent complètement maîtres de la langue qu’ils commencèrent la traduction de la Bible, c’est-à-dire envingt ans après leur arrivée.

Pourquoi ne le firent-ils pas plus tôt? Pourquoi n’avoir fourni aux indigènes, jusque-là, que des extraits de la Bible, des livres de lecture, des tahitirn, des résumés de l’Ancien et du Nouveau Testament?